Infos

Postdigital invite les chercheurs, jeunes ou plus experts, en sciences humaines ou en sciences «dures», à s’interroger en compagnie d’artistes et de praticiens du numérique sur ce que le digital fait à l’époque contemporaine. Après une année sur la question du temps organisée par le jeune entrepreneur Alexandre Cadain, ancien de l’ENS, une autre sur l’intelligence artificielle, l’année 2017-2018 portera sur «l’imagination artificielle». Le séminaire alterne entre conférences (mensuelles), ateliers de pratique et de discussion (plus restreints), visites d’ateliers et d’expositions, organisation d’expositions (« A Rebours à la bibliothèque des Lettres, juin 2017). Le projet se déploira pour 2017-2019 sous la direction de Béatrice Joyeux-Prunel à l’aide de l’artiste Grégory Chatonsky, postdoc financé par le Fonds national de Recherche du Québec.

Cette année le séminaire a pour objectif de réfléchir à la notion d’imagination artificielle sur un plan technologique, conceptuel et artistique. D’un point de vue technologique, il s’agira de montrer la pertinence de l’imagination artificielle au regard de l’intelligence artificielle : voici un moyen d’étendre le champ de l’automatisation au-delà de la raison calculante et d’intégrer à la réflexion contemporaine les récentes productions esthétiques des réseaux artificiels de neurones. Du point de vue conceptuel, la notion d’imagination artificielle permet d’articuler science et fiction en observant comment l’artificiel est investi par l’imaginaire, en même temps qu’il redéfinit celui-ci. Dans la perspective interdisciplinaire qui est celle du projet, la pratique artistique apparaîtra au croisement des disciplines comme la possibilité d’une autre praxis, alternative à celle de l’innovation et de la Singularité transhumaniste, cet hypothétique futur où une superintelligence artificielle remplacerait l’activité humaine.

Le séminaire se tiendra de 14h à 16h le 25 septembre, 23 octobre, 27 novembre, 18 décembre, 29 janvier, 12 février, 26 mars, 16 avril et 28 mai.


Postdigital invites researchers, young or more experts, in human sciences or « hard » sciences, to question themselves in the company of artists and digital practitioners on what digital is doing in the contemporary era. After one year on the question of time organized by the young entrepreneur Alexandre Cadain, alumnus of the ENS, another on artificial intelligence, the year 2017-2018 will focus on « artificial imagination ». The seminar alternates between conferences (monthly), workshops of practice and discussion (more restricted), visits of workshops and exhibitions, organization of exhibitions ( » A Rebours à la bibliothèque des Lettres, June 2017). The project will be deployed for 2017-2019 under the direction of Béatrice Joyeux-Prunel with the help of artist Grégory Chatonsky, postdoc funded by the Fonds national de recherche du Québec.

This year’s seminar aims to reflect on the notion of artificial imagination on a technological, conceptual and artistic level. From a technological point of view, it will be a question of showing the relevance of artificial imagination with regard to artificial intelligence: here is a way to extend the field of automation beyond calculating reason and to integrate into contemporary thinking the recent aesthetic productions of artificial neural networks. From the conceptual point of view, the notion of artificial imagination makes it possible to articulate science and fiction by observing how the artificial is invested by the imaginary, at the same time as it redefines it. In the interdisciplinary perspective of the project, artistic practice will appear at the crossroads of disciplines as the possibility of another praxis, alternative to that of innovation and transhumanist Singularity, that hypothetical future where artificial superintelligence would replace human activity.

The seminar will be held from 14h to 16h on 25 September, 23 October, 27 November, 18 December, 29 January, 12 February, 26 March, 16 April and 28 May.

Contact : ens.postdigital@gmail.com