20/06/2017 – Pierre Cassou-Noguès, Grégory Chatonsky et Christophe Charles: A Rebours, archéologie numérique

Dans le cadre du programme Postdigital, soutenu par PSL, inauguration de l’installation générative de l’artiste Grégory Chatonsky à la bibliothèque de l’Ecole normale supérieure, le mardi 20 juin 2017 de 19h à 21h.

19:00 “Mémoires, Big data et existences” avec Pierre Cassou-Noguès

20:15 Concert de Christophe Charles

L’artiste Grégory Chatonsky a numérisé des fragments de la bibliothèque de l’ENS. Les imperfections et glitches de cette numérisation produisent une archéologie paradoxale où des technologies actuelles permettent d’imaginer la disparition des lieux et des fonctions. L’avenir probable s’y révèle comme « affreusement ancien ».

Un programme se promène inlassablement et de façon aléatoire dans ces espaces qu’il tente d’épuiser. La perception ne pourra jamais se synchroniser au temps nécessaire à cette possible totalité.

La bibliothèque de l’école est plongée dans une tension entre la conservation garantissant son immunité et sa disparition. Quel est le rôle des lieux de conservation à l’époque des données massives ? La mémorisation des faits et gestes des anonymes ne modifie-t-elle pas l’historicité elle-même ? Comment anticiper le travail des historiens à venir ?

Cette première œuvre digitale dans l’enceinte de la bibliothèque sera suivie d’un dialogue avec Pierre Cassou-Noguès, professeur de Philosophie à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, sur les questions ayant trait à l’hypermnésie et l’amnésie du numérique dans le cadre d’une redéfinition de l’Histoire. 

Le musicien Christophe Charles proposera ensuite une improvisation sonore sur les images générées en temps réel de Grégory Chatonsky.

Organisation : Béatrice Joyeux-Prunel, ENS-PSL, département d’Histoire et Théorie des arts. 
Date et heure : 25 septembre 2017 – 19h-21h
Lieu : École Normale Supérieure – Bibliothèque des Lettres
45, rue d’Ulm, Paris 75005